0

Présentation d’Xcode : la compilation

Bien maintenant que l’on a vu l’interface d’Xcode ( Présentation d’Xcode : Les projets ) on va s’intéresser à une étape clé de la création d’une application : la compilation. C’est l’action qui va transformer notre code en app.

C’est quoi la compilation ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que les applications que l’on utilise sur un ordinateur (ou un smartphone) ne sont pas écrites en swift. Le swift (au même titre que l’objective-c ou le C par exemple) est un langage de haut niveau. C’est à dire qu’il est compréhensible simplement par un humain. On peut le lire car il est écrit avec des termes plus ou moins familiers (souvent en anglais) et il ne tiens pas compte des contraintes de la machine qui va l’exécuter.

Un ordinateur ne comprend que du binaire (à savoir 0 et 1) regroupés en paquets appelés bytes ayant eux-même une signification. Chaque paquet va avoir une valeur bien précise ou une instruction particulière pour le processeur. Ces instructions forment le langage assembleur qui est la traduction littérale de ce qu’exécute le processeur. Et il ne sait pas faire grand chose tout seul le processeur, il peut faire des opérations simples comme des additions, des mouvement de donnée dans la RAM. Pour exécuter un programme il faut des milliers de ces instructions et les comprendre est très difficile.

Jugez par vous-même, voici une fonction en swift retournant le carré d’un nombre n passé en entrée :

1
2
3
func square(n: Int) -> Int {
return n * n
}

Et voici cette même fonction en langage assembleur :

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88
89
90
91
92
93
94
95
96
97
98
99
100
101
102
103
104
105
106
107
108
109
110
111
112
113
114
115
116
117
118
119
120
121
122
123
124
125
126
127
128
129
130
131
132
133
134
135
136
137
138
139
140
141
142
143
144
145
146
147
148
149
150
151
152
153
154
155
156
157
158
159
160
161
162
163
164
165
166
167
168
169
170
171
172
173
174
175
176
177
178
179
180
181
182
183
184
185
186
187
188
189
190
191
192
193
194
195
196
197
198
199
200
201
202
203
204
205
206
207
208
209
210
211
212
213
214
215
216
217
218
219
220
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260
261
262
263
264
265
266
267
268
269
270
271
272
273
274
275
276
277
278
279
280
281
282
283
284
285
286
287
288
289
290
291
292
293
294
295
296
297
298
299
300
301
302
303
304
305
306
307
308
309
310
311
312
313
314
315
316
317
318
319
320
321
322
323
324
325
326
327
328
329
330
331
332
333
334
335
336
337
338
339
340
341
342
343
344
345
346
347
348
349
350
351
352
353
354
355
356
357
358
359
360
361
362
363
364
365
366
367
368
369
370
371
372
373
374
375
376
377
378
379
380
381
382
383
384
385
386
387
388
389
390
391
392
393
394
395
396
397
398
399
400
401
402
403
404
405
406
407
408
409
410
411
412
413
414
415
416
417
418
419
420
421
422
423
424
425
426
.text
.file "/tmp/compiler-explorer-compiler118329-63-1c6n3hc.ljsh/output.s"
.protected main
.globl main
.p2align 4, 0x90
.type main,@function
main:
.Lfunc_begin0:
.file 1 "/tmp/compiler-explorer-compiler118329-63-1c6n3hc.ljsh/example.swift"
.loc 1 0 0
.cfi_startproc
pushq %rbp
.Lcfi0:
.cfi_def_cfa_offset 16
.Lcfi1:
.cfi_offset %rbp, -16
movq %rsp, %rbp
.Lcfi2:
.cfi_def_cfa_register %rbp
xorl %eax, %eax
.Ltmp0:
.loc 1 0 0 prologue_end
movl %edi, -4(%rbp)
.loc 1 0 0 is_stmt 0
movq %rsi, -16(%rbp)
.loc 1 0 0
popq %rbp
.loc 1 0 0
retq
.Ltmp1:
.Lfunc_end0:
.size main, .Lfunc_end0-main
.cfi_endproc

.hidden _T06output6squareS2i1n_tF
.globl _T06output6squareS2i1n_tF
.p2align 4, 0x90
.type _T06output6squareS2i1n_tF,@function
_T06output6squareS2i1n_tF:
.Lfunc_begin1:
.loc 1 1 0 is_stmt 1
.cfi_startproc
pushq %rbp
.Lcfi3:
.cfi_def_cfa_offset 16
.Lcfi4:
.cfi_offset %rbp, -16
movq %rsp, %rbp
.Lcfi5:
.cfi_def_cfa_register %rbp
.Ltmp2:
.loc 1 0 0 prologue_end
movq %rdi, -8(%rbp)
.Ltmp3:
.loc 1 2 14
imulq %rdi, %rdi
seto %al
movq %rdi, -16(%rbp)
movb %al, -17(%rbp)
jo .LBB1_2
.loc 1 2 5 is_stmt 0
movq -16(%rbp), %rax
popq %rbp
retq
.LBB1_2:
.loc 1 2 14
ud2
.Ltmp4:
.Lfunc_end1:
.size _T06output6squareS2i1n_tF, .Lfunc_end1-_T06output6squareS2i1n_tF
.cfi_endproc

.hidden __swift_reflection_version
.type __swift_reflection_version,@object
.section .rodata,"a",@progbits
.weak __swift_reflection_version
.p2align 1
__swift_reflection_version:
.short 3
.size __swift_reflection_version, 2

.type .L_swift1_autolink_entries,@object
.section .swift1_autolink_entries,"a",@progbits
.p2align 3
.L_swift1_autolink_entries:
.asciz "-lswiftCore\000-lswiftSwiftOnoneSupport"
.size .L_swift1_autolink_entries, 37

.section .debug_str,"MS",@progbits,1
.Linfo_string0:
.asciz "Swift version 4.1 (swift-4.1-RELEASE) -emit-assembly -primary-file -target x86_64-unknown-linux-gnu -disable-objc-interop -g -module-name output -o -resource-dir /opt/compiler-explorer/swift-4.1/usr/lib/swift"
.Linfo_string1:
.asciz "/tmp/compiler-explorer-compiler118329-63-1c6n3hc.ljsh/example.swift"
.Linfo_string2:
.asciz "/compiler-explorer"
.Linfo_string3:
.asciz "-emit-assembly -primary-file -target x86_64-unknown-linux-gnu -disable-objc-interop -g -module-name output -o -resource-dir /opt/compiler-explorer/swift-4.1/usr/lib/swift"
.Linfo_string4:
.asciz "output"
.Linfo_string5:
.asciz "/tmp/compiler-explorer-compiler118329-63-1c6n3hc.ljsh"
.Linfo_string6:
.asciz "Swift"
.Linfo_string7:
.asciz "/opt/compiler-explorer/swift-4.1/usr/lib/swift/linux/x86_64/Swift.swiftmodule"
.Linfo_string8:
.asciz "SwiftOnoneSupport"
.Linfo_string9:
.asciz "/opt/compiler-explorer/swift-4.1/usr/lib/swift/linux/x86_64/SwiftOnoneSupport.swiftmodule"
.Linfo_string10:
.asciz "main"
.Linfo_string11:
.asciz "square"
.Linfo_string12:
.asciz "_T06output6squareS2i1n_tF"
.Linfo_string13:
.asciz "Int32"
.Linfo_string14:
.asciz "_T0s5Int32VD"
.Linfo_string15:
.asciz "Int"
.Linfo_string16:
.asciz "_T0SiD"
.Linfo_string17:
.asciz "n"
.section .debug_abbrev,"",@progbits
.byte 1
.byte 17
.byte 1
.byte 37
.byte 14
.byte 19
.byte 5
.byte 3
.byte 14
.byte 16
.byte 23
.byte 27
.byte 14
.ascii "\342\177"
.byte 14
.ascii "\345\177"
.byte 11
.byte 17
.byte 1
.byte 18
.byte 6
.byte 0
.byte 0
.byte 2
.byte 30
.byte 1
.byte 3
.byte 14
.ascii "\200|"
.byte 14
.byte 0
.byte 0
.byte 3
.byte 46
.byte 0
.byte 17
.byte 1
.byte 18
.byte 6
.byte 64
.byte 24
.byte 110
.byte 14
.byte 3
.byte 14
.byte 58
.byte 11
.byte 59
.byte 11
.byte 73
.byte 19
.byte 63
.byte 25
.byte 0
.byte 0
.byte 4
.byte 46
.byte 1
.byte 17
.byte 1
.byte 18
.byte 6
.byte 64
.byte 24
.byte 110
.byte 14
.byte 3
.byte 14
.byte 58
.byte 11
.byte 59
.byte 11
.byte 73
.byte 19
.byte 63
.byte 25
.byte 0
.byte 0
.byte 5
.byte 5
.byte 0
.byte 2
.byte 24
.byte 3
.byte 14
.byte 58
.byte 11
.byte 59
.byte 11
.byte 73
.byte 19
.byte 0
.byte 0
.byte 6
.byte 58
.byte 0
.byte 24
.byte 19
.byte 0
.byte 0
.byte 7
.byte 19
.byte 0
.byte 3
.byte 14
.byte 110
.byte 14
.byte 11
.byte 11
.ascii "\346\177"
.byte 11
.byte 0
.byte 0
.byte 8
.byte 30
.byte 0
.byte 3
.byte 14
.ascii "\200|"
.byte 14
.byte 0
.byte 0
.byte 0
.section .debug_info,"",@progbits
.Lcu_begin0:
.long 183
.short 4
.long .debug_abbrev
.byte 8
.byte 1
.long .Linfo_string0
.short 30
.long .Linfo_string1
.long .Lline_table_start0
.long .Linfo_string2
.long .Linfo_string3
.byte 4
.quad .Lfunc_begin0
.long .Lfunc_end1-.Lfunc_begin0
.byte 2
.long .Linfo_string4
.long .Linfo_string5
.byte 3
.quad .Lfunc_begin0
.long .Lfunc_end0-.Lfunc_begin0
.byte 1
.byte 86
.long .Linfo_string10
.long .Linfo_string10
.byte 1
.byte 1
.long 144

.byte 4
.quad .Lfunc_begin1
.long .Lfunc_end1-.Lfunc_begin1
.byte 1
.byte 86
.long .Linfo_string12
.long .Linfo_string11
.byte 1
.byte 1
.long 155

.byte 5
.byte 2
.byte 145
.byte 120
.long .Linfo_string17
.byte 1
.byte 1
.long 155
.byte 0
.byte 0
.byte 6
.long 47
.byte 2
.long .Linfo_string6
.long .Linfo_string7
.byte 7
.long .Linfo_string13
.long .Linfo_string14
.byte 4
.byte 30
.byte 7
.long .Linfo_string15
.long .Linfo_string16
.byte 8
.byte 30
.byte 0
.byte 6
.long 135
.byte 8
.long .Linfo_string8
.long .Linfo_string9
.byte 6
.long 172
.byte 0
.section .debug_ranges,"",@progbits
.section .debug_macinfo,"",@progbits
.Lcu_macro_begin0:
.byte 0
.section .apple_names,"",@progbits
.long 1212240712
.short 1
.short 0
.long 3
.long 3
.long 12
.long 0
.long 1
.short 1
.short 6
.long 0
.long 1
.long 2
.long 475982358
.long 2090499946
.long 18746876
.long .LNames0-.apple_names
.long .LNames1-.apple_names
.long .LNames2-.apple_names
.LNames0:
.long .Linfo_string11
.long 1
.long 85
.long 0
.LNames1:
.long .Linfo_string10
.long 1
.long 56
.long 0
.LNames2:
.long .Linfo_string12
.long 1
.long 85
.long 0
.section .apple_objc,"",@progbits
.long 1212240712
.short 1
.short 0
.long 1
.long 0
.long 12
.long 0
.long 1
.short 1
.short 6
.long -1
.section .apple_namespaces,"",@progbits
.long 1212240712
.short 1
.short 0
.long 1
.long 0
.long 12
.long 0
.long 1
.short 1
.short 6
.long -1
.section .apple_types,"",@progbits
.long 1212240712
.short 1
.short 0
.long 2
.long 2
.long 20
.long 0
.long 3
.short 1
.short 6
.short 3
.short 5
.short 4
.short 11
.long 0
.long 1
.long 193460240
.long 224805589
.long .Ltypes1-.apple_types
.long .Ltypes0-.apple_types
.Ltypes1:
.long .Linfo_string15
.long 1
.long 155
.short 19
.byte 0
.long 0
.Ltypes0:
.long .Linfo_string13
.long 1
.long 144
.short 19
.byte 0
.long 0

.section ".note.GNU-stack","",@progbits
.section .debug_line,"",@progbits
.Lline_table_start0:

Source : Compiler Explorer

Eh bien la compilation c’est la transformation de notre code de haut niveau : le swift, en notre code de bas niveau : l’assembleur. Sur les smartphones, chaque plateforme (matériel + iOS) nécessite une compilation différente, pour mac la compilation sera la même pour tous.

Interface de contrôle

 

Dans la barre d’interface de contrôle d’un projet ( Présentation d’Xcode : Les projets ) on trouve un bouton play qui permet de lancer la compilation de l’application puis de l’exécuter sur la plateforme de notre choix. Sur la droite on trouve sur cet exemple un iPhone 8 plus mais en cliquant dessus on option une liste des émulateurs disponible:

Notre première compilation

Gardons notre projet Single View ouvert et profitons en pour voir ce qu’il se passe si on le compile. En cliquant sur le bouton play on voit dans la barre de monitoring qu’Xcode compile le projet puis lance l’iPhone simulator. Si tout se passe bien vous verrez ceci apparaitre au milieu de votre écran accompagné d’un charmant son :

Ceci indique que la compilation a correctement fonctionné et que le programme ne contient pas d’erreurs de syntaxe (normal, il est vide !). Par conséquent, Xcode est capable de lancer une exécution de ce programme sur son simulateur d’iPhone intégré. Dans mon exemple je garde l’iPhone 8 plus sélectionné par défaut mais rien ne vous empêche d’en sélectionner un autre pour essayer. A noter que nous reviendrons sur la compilation sur des appareils réels un peu plus tard.

Un iPhone 8 plus dans mon mac !

Ajoutons du texte !

Bon évidemment ce n’est pas hyper impressionnant car pour l’instant il n’y a rien dans notre app. Retournons faire un tour dans Xcode, toujours dans notre fichier Main.storyboard. Il s’agit de notre fichier d’interface principal, nous allons y ajouter du texte, simplement. Pour ce faire, il suffit d’effectuer une recherche pour “Label” qui correspond un du texte simple et de faire glisser l’objet jusque dans notre vue principale jusqu’a ce qu’elle se mette en surbrillance en bleu.

Si on sélectionne ce texte que l’on vient de positionner, on voit que l’inspecteur (à droite de la fenêtre) s’est mis à jour :

Ici on peut se rendre dans l'onglet d'attributs (surbrillance en bleu) qui nous donne accès à l'édition des propriétés de notre texte. Il y en a beaucoup, on ne vas pas s'attarder sur toutes aujourd'hui, pour l'exemple on va se contenter de quelques modifications rapides.

Changeons le texte affiché en quelque chose de plus personnalisé. On peut modifier le texte en double-cliquant dessus dans la vue principale ou bien dans le champ de texte prévu à cet usage. Vous pouvez donc modifier le texte écrit sur la deuxième ligne de cet onglet de l'inspecteur. Pour ma part je vais également modifier la couleur et la taille de la police, mais faites comme bon vous semble.

Une fois que cela est fait on peut relancer une compilation pour voir le résultat. Notez qu'Xcode va sauvegarder automatiquement toutes les modifications apportées aux fichiers lorsque vous lancez une compilation.

 

Voilà, c’était une rapide présentation de la compilation sur Xcode, on a même un peu travaillé sur les Storyboards, c’est bien. Les plus curieux d’entre vous auront vite remarqué que le label n’est pas le seul objet que l’on peut glisser-déposer dans la vue principale de notre application, on verra après comment bien s’en servir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *